Maroc : les impôts indirects toujours en hausse

0

impôts indirects On a étudié les régimes fiscaux dans plus de 155 pays dans le monde pour pouvoir établir un classement général. Les études effectuées ont été pointées principalement sur les impôts indirects de chaque pays, un système utilisé par certains pour rehausser le budget étatique. Parmi les pays où l’on a effectué cette étude, le Qatar occupe la dernière place pour 10 % d’impôts indirects. Le Maroc pour sa part se trouve bien aux premières places avec un taux d’impôts indirects atteignant les 30 %. Le Royaume fait-il recours aux impôts indirects pour booster ses revenus ? Le Maroc a adopté ce principe pour établir un système global le permettant de renflouer les caisses de l’État. Néanmoins, le moyen suggéré pour le pays est de compter sur les revenus des impôts au lieu de dépendre uniquement de l’assiette fiscale pour bien gérer les besoins de l’État. Le trésorier général du Maroc a par contre affirmé que l’État ne compte pas du tout sur les contribuables pour trouver un équilibre financier, car il compte mettre en place une réforme des finances publiques basée sur la maîtrise des dépenses et non sur la hausse des impôts.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here