Mise en garde de l’UE contre les votes Suisse anti-immigration

0

L’Union Européenne pense que de graves conséquences peuvent être ressenties du vote des Suisses contre la libre circulation avec l’Europe en ce qui concerne l’économie helvétique principalement orientée vers le marché communautaire. Selon l’ambassadeur de l’UE à Berne, Richard Jones, l’accès des entreprises suisses au marché commun européen est en danger et les effets de cette situation risquent d’être néfastes pour la Suisse. La commission européenne a fait savoir que les discussions sur un accord dans le secteur de l’électricité ont été gelées, de même que les programmes de coopération dans les domaines de la recherche et de la formation ont été arrrêtés.
union européenne Richard Jones a indiqué que le fait que la Suisse puisse commercialiser librement ses produits sur le marché intérieur européen est à mettre au compte des accords bilatéraux. Mais à présent, tout est en suspens. Pour l’UE, une bonne partie des accords bilatéraux serait caduque si la libre circulation des personnes n’était plus possible au cœur des relations entre les deux parties. Richard Jones a montré en outre son opposition face à l’idée de faire tirer profit à la Confédération helvétique d’une exception au niveau de la libre circulation des personnes, comme c’est le cas avec le Liechtenstein, car pour lui, les deux pays ne peuvent être comparés. Il a ainsi rappelé que la Suisse compte 8 millions d’habitants alors que le Liechtenstein n’en a que 36 000.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here